2-Quels sont les meilleurs matériaux de construction durables et écologiques (1)

Quels sont les meilleurs matériaux de construction durables et écologiques ?

Dans un monde de plus en plus conscient de l’impact environnemental, le choix des matériaux de construction durables et écologiques est devenu une priorité pour les constructeurs, les architectes et les propriétaires. Les matériaux durables sont non seulement bénéfiques pour l’environnement, mais ils offrent également des avantages tels que la durabilité à long terme, la réduction des coûts énergétiques et une meilleure qualité de vie pour les occupants. Dans cet article, nous examinerons certains des meilleurs matériaux de construction durables et écologiques disponibles sur le marché aujourd’hui.

Bois certifié FSC (Forest Stewardship Council)

Le bois certifié FSC est issu de forêts gérées de manière responsable, ce qui signifie qu’il est récolté de manière à préserver la biodiversité et les écosystèmes forestiers. En choisissant du bois certifié FSC pour la construction, on favorise la conservation des forêts tout en utilisant un matériau renouvelable et biodégradable. De plus, le bois est un excellent isolant thermique, ce qui contribue à réduire la consommation d’énergie pour le chauffage et la climatisation. Pour obtenir des conseils personnalisés et des recommandations sur les meilleurs matériaux de construction durables, n’hésitez pas à contacter des professionnels de l’architecture ou de la construction écologique.

Béton à faible teneur en carbone

Le béton est l’un des matériaux de construction les plus couramment utilisés, mais sa production est également l’une des principales sources d’émissions de dioxyde de carbone. Cependant, des avancées récentes ont permis le développement de bétons à faible teneur en carbone, qui utilisent des matériaux alternatifs tels que des cendres volantes, des scories ou des déchets industriels comme substituts partiels du ciment Portland. Ces bétons réduisent significativement l’empreinte carbone de la construction tout en conservant les propriétés structurelles nécessaires.

Isolation en fibres naturelles

L’isolation est essentielle pour maintenir une température confortable à l’intérieur des bâtiments et réduire la consommation d’énergie. Les isolants en fibres naturelles, tels que la laine de mouton, la laine de chanvre ou la ouate de cellulose, offrent une alternative écologique aux isolants synthétiques. Non seulement ces matériaux sont renouvelables et recyclables, mais ils ont également d’excellentes propriétés d’isolation thermique et acoustique.

Briques de terre compressée

Les briques de terre compressée, également connues sous le nom de BTC, sont fabriquées en comprimant de la terre crue dans des moules et en les laissant sécher au soleil. Ce matériau de construction ancestral est non seulement durable et écologique, mais il offre également une excellente régulation thermique, aidant à maintenir des températures confortables à l’intérieur des bâtiments tout au long de l’année. De plus, la fabrication des BTC nécessite très peu d’énergie, ce qui en fait une option respectueuse de l’environnement.

Revêtements de sol en bambou

Dans le domaine de la construction durable, le choix des matériaux joue un rôle essentiel dans la réduction de l’empreinte environnementale des bâtiments. Parmi les alternatives écologiques, le bambou se distingue comme une ressource renouvelable et polyvalente. Les revêtements de sol en bambou offrent une solution attractive : 

  • Le bambou est une ressource naturelle renouvelable.
  • Les revêtements de sol en bambou offrent une alternative écologique aux matériaux traditionnels.
  • Le bambou est durable, résistant et facile à entretenir.
  • Les propriétés antibactériennes naturelles du bambou en font un choix idéal pour les espaces de vie.

Les revêtements de sol en bambou représentent une solution écologique et durable pour les bâtiments. En optant pour le bambou, les constructeurs peuvent non seulement réduire leur empreinte environnementale, mais aussi offrir des espaces de vie sains et faciles à entretenir pour les occupants. Le bambou incarne ainsi les principes fondamentaux de la construction durable en alliant performance, durabilité et respect de l’environnement.

Toits verts

Les toits verts, ou toits végétalisés, sont devenus de plus en plus populaires en tant que moyen de réduire l’empreinte carbone des bâtiments tout en améliorant la qualité de l’air et en fournissant des habitats pour la faune urbaine. En recouvrant une partie ou la totalité du toit d’un bâtiment avec des plantes, on crée une isolation supplémentaire, réduisant ainsi les besoins en chauffage et en climatisation. De plus, les toits verts contribuent à réduire les îlots de chaleur urbains et à gérer efficacement les eaux pluviales.

Ce qu’il faut retenir 

Le choix des matériaux de construction durables et écologiques est primordial pour réduire l’impact environnemental de l’industrie de la construction et créer des bâtiments plus durables et plus sains. Des options telles que le bois certifié FSC, le béton à faible teneur en carbone, les isolants en fibres naturelles, les briques de terre compressée, les revêtements de sol en bambou et les toits verts offrent des solutions viables pour les constructeurs et les propriétaires soucieux de l’environnement. En investissant dans des matériaux durables, nous pouvons construire un avenir plus vert et plus durable pour les générations à venir.

travaux-terassement

Les 4 principales causes de problèmes géotechniques lors des travaux de terrassement

Lorsqu’il s’agit de travaux de terrassement, il est essentiel de prendre en compte les problèmes géotechniques qui peuvent survenir. En effet, la nature du sol et les conditions géologiques peuvent influencer considérablement le déroulement des travaux et la stabilité des structures. Quels sont les facteurs clés pour anticiper les risques et prendre les mesures nécessaires afin d’assurer des travaux de terrassement réussis ?

La composition du sol

La composition du sol joue un rôle crucial dans les travaux de terrassement. Différents types de sols présentent des caractéristiques distinctes qui peuvent poser des défis spécifiques. Par exemple, les sols argileux ont tendance à se contracter et à se dilater en fonction de leur teneur en eau, ce qui peut entraîner des mouvements de terrain indésirables.

Les sols sableux, quant à eux, peuvent être sujets à l’érosion et à la stabilité réduite. Une analyse approfondie de la composition du sol permet d’adapter les techniques de terrassement en conséquence et de prendre des mesures préventives adéquates.

Par conséquent, il est crucial de réaliser des études géotechniques approfondies pour évaluer la composition du sol avant de commencer les travaux de terrassement. Ces études fournissent des informations précieuses sur les propriétés du sol, telles que sa densité, sa cohésion et sa perméabilité. Ces données permettent de déterminer les méthodes de terrassement appropriées et d’identifier les éventuelles contraintes géotechniques.

La présence d’eau souterraine

La présence d’eau souterraine est une autre cause majeure de problèmes géotechniques lors des travaux de terrassement. Les outils nécessaires pour la gestion de cette problématique sont essentiels. L’eau peut modifier les caractéristiques du sol, affectant ainsi sa stabilité et sa portance. Les sols saturés d’eau peuvent devenir instables et causer des affaissements ou des glissements de terrain.

Il est donc essentiel de prendre en compte le niveau de la nappe phréatique et de mettre en place des mesures de drainage appropriées pour évacuer l’eau souterraine pendant les travaux de terrassement. Des méthodes telles que l’utilisation de pompes de drainage ou de techniques de déshydratation peuvent être nécessaires pour maintenir le sol dans des conditions optimales.

Les conditions de portance du sol

Les conditions de portance du sol sont une autre préoccupation majeure lors des travaux de terrassement. La portance du sol fait référence à sa capacité à supporter les charges appliquées par les structures ou les équipements de construction. Des sols de faible portance peuvent entraîner des affaissements, des déformations ou même l’effondrement des structures.

Il est donc essentiel d’évaluer la capacité portante du sol avant d’entreprendre des travaux de terrassement importants. Des essais géotechniques tels que les essais de pénétration statique (CPT) ou les essais de plaque permettent de mesurer la résistance et la compressibilité du sol, fournissant ainsi des données précieuses pour concevoir des fondations appropriées et sécurisées.

Les mouvements du sol

Les mouvements du sol sont une préoccupation majeure lors des travaux de terrassement, en particulier dans les zones sujettes aux glissements de terrain ou aux affaissements. Ces mouvements peuvent être causés par des facteurs tels que la saturation du sol, les vibrations dues à des activités de construction à proximité ou même des phénomènes naturels tels que les tremblements de terre.

Il est donc essentiel de surveiller en permanence les mouvements du sol pendant les travaux de terrassement. L’utilisation de techniques de surveillance géotechnique telles que l’instrumentation des pieux ou l’installation de capteurs de déformation permet de détecter rapidement les mouvements indésirables du sol et de prendre des mesures correctives appropriées.

Les travaux de terrassement peuvent être confrontés à divers problèmes géotechniques qui peuvent compromettre la stabilité et la sécurité des structures. La composition du sol, la présence d’eau souterraine, les conditions de portance du sol et les mouvements du sol sont parmi les principales causes de ces problèmes. Pour garantir le succès de vos travaux et faire face à ces défis, il est recommandé de faire appel à une entreprise de terrassement et d’assainissement compétente.

Assurance sur mesure : les astuces incontournables pour trouver le contrat parfait adapté à votre profil

Souscrire à une assurance, c’est investir dans sa tranquillité d’esprit. Cependant, la quête du contrat idéal peut s’avérer complexe, notamment en raison de la diversité des offres sur le marché. Chacun possède des besoins spécifiques, d’où l’importance de dénicher une assurance sur mesure. 

Dans cet article, nous allons explorer de manière approfondie les astuces incontournables qui vous guideront vers le contrat parfaitement adapté à votre profil, car votre sécurité n’a pas de prix, mais elle a besoin de la meilleure assurance sur mesure.

Analysez vos besoins

La première étape consiste à mener une analyse approfondie de vos besoins spécifiques en matière d’assurance. Que vous recherchiez une couverture pour votre voiture, votre habitation, votre santé, ou d’autres biens, il est essentiel de déterminer clairement les risques potentiels auxquels vous pourriez être confronté. Une auto-évaluation honnête de vos besoins vous permettra de cibler les domaines où une protection est indispensable, jetant ainsi les bases pour la recherche du contrat idéal.

Vous pouvez également prendre contact avec un cabinet d’assurance, pour prendre connaissances des diverses modalités qu’elle propose à sa clientèle.

Évaluez votre situation financière

La santé financière est un élément crucial dans le processus de sélection d’une assurance. Avant de vous engager, évaluez attentivement votre situation financière. Déterminez un budget mensuel que vous pouvez allouer à l’assurance sans compromettre vos autres besoins essentiels. Cette évaluation préalable garantira que la prime d’assurance reste abordable et ne devient pas une charge financière insupportable à long terme.

Comparez les offres du marché

La diversité des offres d’assurance sur le marché nécessite une comparaison minutieuse. Pour effectuer un comparaison efficace, vous pouvez opter pour diverses méthodes à savoir : 

  • utiliser des outils en ligne; 
  • consulter les sites spécialisés; 
  • demander des devis personnalisés:
  • etc.

La comparaison des différentes options vous permettra non seulement de trouver la couverture optimale, mais aussi de bénéficier de tarifs compétitifs. Prenez le temps nécessaire pour examiner les détails, les exclusions, et les options de personnalisation disponibles.

Tenez compte de votre historique

Votre historique en tant qu’assuré peut jouer un rôle significatif dans le processus de recherche. Si vous avez un bon dossier de conduite, un historique de paiements ponctuels, ou une bonne santé, assurez-vous que ces éléments soient pris en compte lors de la négociation de votre contrat. 

Certaines compagnies d’assurance récompensent les assurés à faible risque par le biais de réductions de prime ou d’autres avantages. Faites valoir ces éléments positifs pour obtenir des conditions plus avantageuses.

 Consultez les avis des clients

La réputation d’une compagnie d’assurance est un indicateur crucial de la qualité de ses services. Avant de vous engager, consultez les avis et témoignages d’autres assurés. Les expériences partagées par d’autres clients peuvent offrir des informations essentielles sur la fiabilité de la compagnie, sa réactivité en cas de sinistre, et la satisfaction générale de ses clients. Prenez le temps de lire plusieurs avis pour avoir une vision globale de la réputation de l’assureur potentiel.

6. Explorez les options de personnalisation

Une assurance sur mesure ne se limite pas à choisir parmi les offres existantes ; elle inclut également la possibilité de personnaliser votre contrat en fonction de vos besoins spécifiques. Explorez les options de personnalisation offertes par les compagnies d’assurance. 

Certains assureurs permettent d’ajuster la franchise, d’inclure des garanties spécifiques, ou de bénéficier de services complémentaires. Cette flexibilité vous permettra de créer une couverture qui répond parfaitement à vos attentes.

7. Anticipez les évolutions futures

Lorsque vous recherchez une assurance sur mesure, ne vous limitez pas à vos besoins actuels. Anticipez les évolutions futures de votre vie personnelle et professionnelle. Choisissez un contrat qui offre une certaine flexibilité pour s’adapter à vos changements de situation, que ce soit un déménagement, un changement d’emploi, ou l’ajout de nouveaux membres à votre famille. Opter pour une assurance qui évolue avec vous garantira une continuité dans votre protection.

Ce qu’il faut retenir

En conclusion, trouver une assurance sur mesure adaptée à votre profil nécessite une approche méthodique et réfléchie. Analysez vos besoins, évaluez votre situation financière, comparez les offres du marché, tenez compte de votre historique, consultez les avis des clients, explorez les options de personnalisation, et anticipez les évolutions futures. 

En suivant ces astuces incontournables, vous serez en mesure de choisir un contrat qui offre une protection complète, tout en restant en phase avec vos moyens financiers et vos aspirations. Parce que votre sécurité mérite une attention particulière, optez pour une assurance sur mesure qui répond à vos besoins spécifiques.

Des conseils pratiques pour trouver l’appartement de vos rêves à Nice 

Des conseils pratiques pour trouver l’appartement de vos rêves à Nice 

Nice est l’une des communes de la France qui propose la meilleure qualité de vie. Ressentez-vous le besoin de devenir propriétaire d’un appartement dans cette ville ? C’est un projet louable, mais pas toujours simple à réaliser. En effet, l’achat d’un bien immobilier peut parfois être un véritable chemin de combattant. La concurrence sur le marché étant rude, il faut s’armer de bonnes méthodes pour réussir son acquisition immobilière. Voici donc quelques conseils pour trouver le bien de vos rêves à Nice.  

Lire la suite
Choisir la bonne orientation pour votre logement

Choisir la bonne orientation pour votre logement

Entamer un projet de construction de logement n’est jamais une tâche facile. En effet, de nombreux éléments doivent être pris en compte, notamment le choix de son orientation. Il faut savoir que ce point est assez délicat et peut jouer un rôle important dans l’amélioration des conditions de vie au sein de votre futur logement. Pour faire le bon choix d’orientation, en fonction de vos préférences, nous vous invitons à lire cet article.

L’importance de l’orientation de la maison

Il faut savoir que le choix de l’orientation d’une maison peut influencer grandement sur les qualités essentielles de votre logement. Même s’il s’agit d’un critère assez négligé, ce n’est pas pour autant qu’il n’apporte pas certains bienfaits.

Tout d’abord, l’orientation de la maison vous permet de profiter d’un confort optimal. Effectivement, dans le cas où votre logement est très bien orienté, selon vos besoins, vous pourrez bénéficier d’un éclairage optimal, notamment grâce aux rayons du soleil.

En plus de cela, vous pourrez également profiter d’un maximum de confort en termes d’isolation thermique. Car si vous choisissez la bonne orientation, les pièces ne seront ni trop chaudes ni trop froides pendant les différentes saisons qui se succéderont. De ce fait, vous pourrez réduire l’utilisation du chauffage et du climatiseur et ainsi, réaliser des économies sur votre facture d’électricité.

Une orientation vers le Sud

L’orientation vers le Sud représente l’orientation la plus appréciée et la plus utilisée. Cela s’explique par différentes raisons. La première est certainement pour une luminosité optimale. Il faut savoir qu’une grande partie des personnes aiment quand les pièces de vie bénéficient d’une luminosité optimale et d’un confort thermique parfait. Et l’orientation vers le Sud le permet. Grâce à cette orientation, ces pièces seront plus chaudes en hiver et plus fraîches en été. Et cela peut être encore plus bénéfique pour les maisons dotées d’une terrasse ou d’un balcon.

Ainsi, le Sud permet une exposition au soleil à toutes les heures de la journée, ce qui peut être un atout considérable pour faire face à l’hiver.

Il faut, toutefois, faire très attention, notamment aux surexpositions des biens vers le plein Sud. Tout comme pour la photographie, une exposition à trop de lumière peut entraîner de gros risque de brûlure. C’est pour cela qu’il ne faut pas négliger les aérations ainsi que les parties d’ombre.

Une orientation vers le Nord

En opposition au Sud, l’orientation vers le Nord peut offrir des températures d’exposition au soleil plus faibles. Cela implique que les pièces de la maison seront beaucoup plus sombres et froides. Ainsi, les pièces qui sont dites de service, qui n’ont pas vraiment besoin de soleil, seront plus adaptées à cette orientation, telles que la buanderie, le cellier, le garage, la salle de bain, ou les toilettes.

Une orientation vers le Nord n’est pas tellement recommandée pour ceux qui recherchent une ambiance chaleureuse au sein de leur habitation. Toutefois, pour éviter d’être sous des chaleurs insurmontables lors des moments de détente, il est privilégié de placer les chambres au Nord.

Quoi qu’il en soit, cette orientation est fortement recommandée pour toutes les maisons situées dans des climats et des environnements chauds, car cela leur permettra de rester plus frais.

Une orientation vers l’Est

Pour installer les chambres à coucher, autant pour les grands que pour les petits, l’orientation vers l’Est est le plus souvent recommandée. Cela s’explique par le fait que le soleil s’y lève le matin et la fraîcheur est à son apogée le soir. Vous pourrez alors profiter de cette fraîcheur pour vous détendre et bien récupérer. Concernant les chambres des enfants, il faut savoir que l’orientation Sud-Est est un bon compromis et représente un bon équilibre.

Une orientation vers l’Ouest

Une orientation vers l’Ouest est idéale pour profiter d’un beau coucher de soleil. Elle sera donc la plus favorable pour installer une terrasse ou un balcon.

Cependant, il faut savoir que l’orientation vers l’Ouest peut s’accompagner de nombreux inconvénients, notamment à cause des températures élevées au coucher du soleil. Cela n’est pas favorable pour les chambres à coucher et les autres pièces de vie, sauf dans le cas où vous envisagez d’installer des arbres feuillus pour protéger la maison des rayons du soleil, particulièrement pendant les saisons chaudes. Dans le cas contraire, les pièces risquent d’être excessivement chauffées.

Si vous rencontrez des difficultés pour faire votre choix, vous pouvez toujours faire appel au service d’un expert. Il saura vous apporter des éléments de réponses selon votre projet de construction.

diagnostic ERP

Réaliser un diagnostic ERP : quelles nécessités ?

Le diagnostic ERP ou état des risques et pollution informent les futurs occupants d’un logement de tous les risques miniers, naturels et techniques en rapport avec le terrain sur lequel ils se trouvent. Autrefois appelé ESRIS, le diagnostic état des risques et pollutions est obligatoire. Qu’est-ce que le diagnostic ERP ? Comment effectuer ce diagnostic ? Qui est concerné par ce diagnostic ?

Définition du diagnostic ERP

Le diagnostic ERP regroupe l’ensemble des informations qui ont rapport aux risques technologiques et naturels et à certaines conséquences de la pollution du sol. En effet, lors de la location ou de la vente d’un bien, l’ERP sera transmis au locataire ou à l’acquéreur par le bailleur ou le propriétaire. Cette action se fait dans le cadre du DDT (Dossier de diagnostic technique).

Le dossier de diagnostic technique regroupe l’ensemble des diagnostics obligatoires tels que : le diagnostic assainissement non collectif, le DPE, le diagnostic loi Carrez s’il s’agit d’un bien situé au sein d’une copropriété. Le DDT sera transmis lors de la signature du contrat de location ou de l’acte de vente.

Qu’est-ce que le diagnostic ERP ?

L’état des risques et pollution renseigne les futurs occupants d’un bien de tous les risques auxquels ils seront exposés. Ces risques sont entre autres : les avalanches, les inondations, les accidents industriels, les incendies de forêt, les risques miniers et sismiques surtout pour une maison ancienne, les risques d’expositions nucléaires, etc.

L’ERP vient en remplacement de l’ESRIS

Au 1er janvier 2018, l’état des servitudes, risques et d’information sur les sols (ESRIS) remplace l’ERNMT. Ainsi, il intègre la pollution des sols. Par la suite, l’ERP a pris la place de l’ESRIS en août 2018.

Dans quel cas doit-on obligatoirement faire le diagnostic ERP ?

Le diagnostic ERP est obligatoire lors de l’achat ou location de maison ou de terrain. Le bien acquis devra être situé au sein d’une zone bien définie :

·         Une zone délimitée avec un plan pour la prévention des risques naturels, miniers et technologiques ;

·         Une zone de sismicité élevée ;

·         Une zone avec un niveau de radon à 3.

Il est possible de se renseigner en ligne pour savoir si le bien en question est situé sur une zone à risque. Le diagnostic ERP permet de vérifier la localisation du bien immobilier dans la limite du plan de prévention des risques.

Comment se fait le diagnostic ERP ?

La réalisation du diagnostic ERP peut se faire par un professionnel ou le propriétaire du bien lui-même. En effet, la personne en charge du diagnostic recherche chaque risque identifié en vérifiant et en étudiant :

·         Chaque plan de prévention de risques naturels, miniers ou technologiques ;

·         Le niveau auquel la commune où se situe le bien est classée ;

·         La présence et la détermination de chaque secteur des sols situés non loin du bien.

L’ensemble de ces informations est retranscrit au sein du formulaire réglementaire de l’état des risques et pollution. De plus, ces informations sont accompagnées des différents extraits de cartographie afin de localiser le bien face aux risques.

La durée de validité d’un diagnostic ERP

Le diagnostic ERP a une durée de validité de 6 mois. Ainsi, si le plan de prévention ou la réglementation évolue pendant ce délai, alors le diagnostic est invalide. De plus, il dispose de certaines dispositions dans la fiscalité immobilière. En cas d’omission dans le diagnostic ERP, le locataire ou l’acquéreur à la possibilité d’annuler le bail et la vente par voie judiciaire. 

Dans ce cas, la responsabilité pénale ou civile de la personne chargée de la réalisation du diagnostic ERP est engagée.

Diagnostic ERP : Comment l’obtenir ?

Le diagnostic ERP s’établit gratuitement et librement par le propriétaire. Il n’a nul besoin de l’aide d’un professionnel. La rédaction du document ne nécessite aucune certification. Toutefois, il est recommandé de laisser un professionnel tel que EURL FKM DIAGNOSTIC le faire pour éviter les problèmes s’il y a litige.

Revêtement extérieur : quel matériau pour quel budget ?

Les revêtements sont un ensemble d’éléments de diverses natures notamment l’ardoise, les briques, le carrelage, le ciment, l’enduit, le marbre, etc. capable de recouvrir les extérieurs tels que les murs ou les parois d’une construction afin de le consolider. Ils permettent aussi de protéger ou d’orner. Cependant, faire le choix du revêtement en tenant compte du budget s’avère important même s’il s’agit d’une nouvelle construction ou de rénovation. Quel matériau pour quel budget pour un revêtement ?

Revêtement extérieur Vinyle

Le revêtement en vinyle fait partie des plus populaires en raison de ses nombreux atouts comme la toiture en acier que pose L’ÉLITE DU REVÊTEMENT INC, spécialiste dans ce type de toiture. Ce revêtement extérieur résidentiel est abordable, résistant aux chocs et facile à installer. Il existe une panoplie de couleurs  de ce type de revêtement ainsi que de différents formats tel que le format simple, double ou triple.

Ce qui favorise un grand choix selon les goûts et les besoins. Il faut noter que le vinyle offre un coût faible. Il est capable de reprendre sa forme rapidement en cas de coups. Hormis cela, le revêtement en vinyle est offert en plusieurs couleurs et reliefs et permet de ce fait un agencement esthétique simple avec les autres matériaux de l’extérieur.

Parement d’Aluminium

Le revêtement en aluminium quant à lui présente de grandes qualités intrinsèques et est également très abordable. Il est pour la plupart choisi compte tenu de sa résistance aux intempéries.

 Il est de ce fait imperméable et imputrescible. Ce qui stipule qu’il n’y a aucun risque d’attaque des moisissures pouvant entraîner le pourrissement du revêtement. Il offre une longue durabilité et peut être peint de différentes couleurs. Très léger, l’aluminium nécessite peu d’entretien.

Il résiste fort à la rouille et est aussi incombustible. Car, contrairement aux autres matériaux de revêtement mural, il ne brûle pas et ne fond pas non plus. En outre, il faut admettre que l’aluminium est un matériau recyclable. Vous pouvez donc avoir de crédit immobilier via le marché immobilier afin de rénover le revêtement extérieur d’une maison construite ou obtenue grâce à la loi Pinel.

Parement en Bois

Ce type de revêtement nécessite beaucoup d’entretien afin de lutter contre les moisissures. Il offre d’énormes qualités en occurrence l’esthétique.  Le revêtement en bois est non seulement durable, mais se marie avec la plupart des matériaux afin de s’intégrer à divers styles architecturaux.

Le bois demeure le choix le plus écologique et produit moins de CO2 au cours de la fabrication. Il est résistant aux chocs, recyclable et offre une isolation plus rentable favorisant la baisse de la consommation d’énergie.

Revêtement en panneaux de fibrociment

Ce type de revêtement est constitué d’un mélange de ciment, de sable et de cellulose. Il offre à l’extérieur un aspect tout lisse ou texturé, en planches comme en panneaux. Il dispose d’une grande flexibilité de conception et d’une performance sans compromis.

Ces couleurs permettent de construire des rêves qui durent tout en trouvant des teintes vibrantes. Ce revêtement est reconnu pour sa grande résistance et ses propriétés ignifuges. Il répond mieux à une installation en bois.

Quel budget pour chaque revêtement extérieur ?

Dans le choix de matériau de revêtement extérieur, il est important de prendre en compte le budget. Car, les matériaux n’ont pas les mêmes prix. Le parement de vinyle, bien vrai qu’il est plus populaire et disponible en plusieurs couleurs et reliefs, coûte en moyenne 2 à 7$/pied carré.

En ce qui concerne le revêtement en aluminium, il coûte environ 4 à 10 $/pied carré. Quant au revêtement en bois, son prix est compris entre 5 à 14$/ pied carré. En outre, pour ce qui du prix des panneaux de fibrociment, il s’élève à environ 3.50 à 8.50$/pied carré. Compte tenu de la diversité des revêtements existant sur le marché, l’on est en mesure de faire un choix en fonction de son budget.